Partie 5 – Etude SYSCOMYO

25 octobre 2022

Contexte 

L’étude SYSCOMYO a permis d’analyser notre pratique auprès de personnes amputées de membres supérieurs et d’étudier les bénéfices liés aux évolutions technologiques des prothèses myoélectriques d’avant-bras. 

Les amputations de membres supérieurs sont peu fréquentes et de fait on retrouve peu de données scientifiques sur ce sujet. Un article récent vient cependant amener des données épidémiologiques jusqu’alors non étudiées. Il y aurait eu environ 47 (+/- 27) amputations majeures du membre supérieur par an entre 2011 et 2020 soit un taux d’incidence de 0,07 pour 100 000 habitants.

Aucune base de données ne recense le nombre de personnes appareillées actuellement en France (la prévalence) ainsi que le domaine et la fréquence d’utilisation des prothèses. D’emblée certaines personnes ne souhaitent pas être appareillées tandis que d’autres abandonnent à posteriori, le plus souvent pour des raisons d’inconfort.

Afin d’optimiser la prise en charge des patients amputés du membre supérieur, l’objectif de l’étude SYSCOMYO était de comparer le système de contrôle usuel des prothèses myoélectriques à deux électrodes versus les systèmes plus récents multicapteurs non remboursés par notre système de santé. Pour en savoir plus, rendez-vous dans l’article 1.

Un design du type ABAC a été utilisé, pour en savoir plus, rendez-vous dans l’article 2

La prothèse myoélectrique à deux capteurs a été identifiée comme ligne de base (A1 et A2) tandis que les deux systèmes multicapteurs ont représenté les phases d’intervention (B et C).

Le Box and Block Test et le Southampton Hand Assesment Procedure (SHAP) ont été choisi comme critère de jugement (lien vers l’article 3).

Ils ont permis de mettre en évidence certaines notions que nous souhaitions brièvement vous  partager.

Résultats

L’identification des lignes de tendances avec les trois derniers scores du Box and Block Test en A1 et A2 (en rouge) nous montre que le système à deux électrodes atteint assez rapidement un plateau au niveau de ses fonctionnalités.

A l’inverse, les systèmes multicapteurs montrent des valeurs supérieures et une possibilité d’évolution à la hausse.

La répartition des mesures du SHAP en fonction de chacune des phases de l’expérimentation est représentée sur le graphique ci-dessus (Half violin). La phase B montre une plus grande étendue en lien avec les caractéristiques du système. La distribution des données tend à montrer que les capacités sont potentiellement optimisées avec les systèmes multicapteurs. Une analyse plus précise des mouvements combinant la rotation du poignet motorisé et les prises globales ou fines au niveau de l’effecteur terminal a été réalisé car ils sont très largement représentés dans nos activités quotidiennes.

Des indicateurs statistiques nous permettront de vérifier ces constats.

Discussion

L’accompagnement et la prise en charge ergothérapique avec les systèmes multicapteurs sont modifiés; en effet, l’optimisation de la mobilité du membre fantôme au travers de la thérapie miroir (lien vers l’article 4) a remplacé le long travail analytique de deux muscles antagonistes. Une utilisation plus intuitive avec un calibrage rapide et un feedback visuel peu développé ont permis de mettre rapidement le patient en situation d’activités signifiantes et significatives. 

On peut émettre l’hypothèse que des essais de ce type de système en première intention pourrait diminuer les durées d’hospitalisation des personnes amputées de membres supérieurs et de fait s’interroger sur les possibilités de prise en charge par notre système de soins…

Nous aurons le plaisir de développer plus longuement et de présenter ces résultats lors du congrès ISPO qui se déroulera les 17 & 18 Novembre prochain au palais du Pharo à Marseille.

Enfin, nous tenons à profiter de ce dernier article pour remercier tous ceux qui ont participé au bon déroulé de cette étude notamment Sylvain Cosentino, Méline Debost, Julien Didier, Laurent Roudaut et bien évidemment Tugdual Fleury, patient qui a accepté de se livrer à l’expérience avec une motivation sans relâche et des retours toujours très enrichissants.